« Bilal Protectors », le compte Twitter qui dénonce l’homophobie subi par Bilal Hassani

Homophobie. Bilal Hassani va représenter la France à l’Eurovision en mai prochain. Depuis sa victoire samedi 26 janvier, le jeune homme doit faire face à une nouvelle vague de commentaires menaçants et homophobes des plus violentes. Le chanteur a d’ailleurs porté plainte contre X pour « injures, provocation à la haine et à la violence et menaces homophobes ».

Des messages de soutien affluent de toute part sur les réseaux sociaux. Des associations comme Stop Homophobie ou encore Urgence Homophobie soutiennent publiquement Bilal Hassani en portant plainte systématiquement lorsqu’un commentaire « insultant, discriminant ou menaçant » est posté sur les réseaux sociaux.

Une autre action est menée sur Twitter par le compte « Bilal Protectors« . Son créateur a pour objectif de signaler tous les propos homophobes qu’il rencontre sur son passage. Les Gens d’Internet a pu lui poser quelques questions sur ce qu’il réalise.

 

***

  • Comment as-tu eu l’idée de ce compte Twitter ?

« Bilal Protectors »: J’ai un autre compte Twitter où je suis l’actualité et j’ai évidemment suivi Destination Eurovision. Bilal m’a beaucoup plu de part sa musique, son registre (j’avais bien aimé « Heaven With You » qu’il a auto-produit), mais aussi sa personnalité et son message qui est très mature pour son âge et touche énormément de monde.

Je suis moi-même victime de cyber-harcèlement, et des procédures judiciaires sont en cours tant il a été extrêmement violent et pourtant je ne suis absolument pas connu. Ce que vit Bilal, avec son exposition, doit être multiplié par 10. Je me devais de faire quelque chose rien que par conscience. Le type vit sa meilleure vie, j’avais envie de l’aider à éviter qu’il se fasse bouffer par ces connards.

Comme Twitter s’en fout royalement du cyber-harcèlement malgré les annonces annuelles sur la question, aucun moyen en France n’est mis en place pour:

    1. Ouvrir un centre de modération sur le territoire,
    2. Recruter du personnel sur le sujet,
    3. Agir.

 

Du coup, le meilleur moyen c’est d’être le plus nombreux possible à signaler. Rien de mieux que de créer un compte qui appelle la communauté de Bilal et tous ceux qui détestent le harcèlement, le racisme et l’homophobie, à signaler et faire en sorte de nettoyer ce réseau infecté par le cyber-harcèlement.

  • Pourquoi faire ce type d’action sur Twitter et pas sur un autre réseau social ?

J’ai commencé par Twitter parce que c’est pour l’instant là où je suis le plus actif. Comme ce compte est voué à regrouper plusieurs administrateurs, on peut penser qu’en fonction de comment il tient dans la durée (le thread est en partie brider sur mobile à la suite de signalements faits par les homophobes… Merci Twitter…), on envisagera de cumuler Insta, Snap et Facebook.

  • Quels sont tes objectifs avec ce compte ?

L’objectif est de recueillir un maximum de followers OU un maximum de gens qui nous suivent en secret mais SURTOUT des personnes qui signalent les comptes et tweets qu’on publie à la suite sur notre thread.

Ce compte n’a absolument pas pour objectif de débattre sur oui ou non c’est gentil ou c’est méchant. Des le moment que c’est caractérisé raciste et/ou homophobe, on l’inscrit dans le thread.

Ce compte n’a pas pour objectif de suivre des gens, ni d’interagir avec eux mais seulement de faire de la veille digitale sur les insultes que reçoit Bilal pour ensuite les transmettre aux associations pour que des procédures judiciaires voient le jour.

  • Comment est-ce que vous détectez les tweets et comptes à signaler ?

Dès le moment où les propos sont violents, caractérisés racistes et/ou homophobes, ils rentrent dans notre périmètre. Si j’ai un doute, je demande à mon avocat qui me confirme si oui ou non, dans le cadre d’une plainte, il serait caractérisé. S’il l’est, on le met dans le thread, sinon, on l’ignore.

Beaucoup d’homophobes ou de personnes pas très loin de l’être nous disent : « Oui mais c’est vous qui décidez si on est homophobe parce qu’on ne pense pas comme vous bla-bla-bla ». Non, on s’en fout si tu n’aimes pas Bilal, si tu dis qu’il chante mal ou qu’il est nul. On s’en fout.

On ne s’en fout pas, par contre, si tu vas le critiquer parce qu’il est d’origine maghrébine, ou qu’il est gay. C’est la loi qui définit les règles.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s