Une entreprise a-t-elle besoin d’être sur YouTube? Margaux Faes (Couture Débutant, Petit Patron) nous répond

YouTube. Aujourd’hui un blogueur, n’est plus simplement blogueur. Il est aussi chef d’entreprise. Et pour promouvoir son entreprise, il utilise les réseaux sociaux comme Instagram ou encore YouTube. Mais est-ce que YouTube a un réel impact sur une entreprise?

Margaux Faes a créé le blog Couture Débutant et l’entreprise Petit Patron. A côté de ses deux plateformes, la jeune femme a ouvert une chaîne YouTube pour y partager le quotidien de son entreprise de couture. Elle explique au Gens d’Internet comment elle en est venue à créer des vidéos sur la plateforme pour mettre en avant son entreprise mais pas seulement…

***

  • Pourquoi as-tu décidé de documenter la vie d’une jeune entreprise comme la tienne sur YouTube ?

Margaux Faes: J’ai commencé l’entreprenariat à 15 ans en créant une très modeste marque de bijoux que je vendais sur Internet et sur les marchés de créateurs de la région lilloise. Après mes études, j’ai vite créé une micro-entreprise car je n’ai jamais été à l’aise en tant qu’employé. Je suis passée par plusieurs projets avant Couture Débutant & Petit Patron et je constate qu’on a beaucoup d’idées reçues sur l’entreprenariat.

D’un côté, je pensais que c’était horriblement difficile, qu’il fallait des milliers d’euros et papa et maman en soutient. Hors c’est faux, si on pense bien son projet, qu’on l’adapte à son profil, ses besoins et ses compétences on peut se lancer seul même si on est jeune (j’avais 23 ans), sans argent (j’ai emprunter 150 euros à un ami pour me lancer) et une femme (ne rêvons pas c’est encore difficile d’avoir le poids d’un homme dans ce milieu aujourd’hui…).

L’autre idée reçue est en rapport avec le quotidien. Je trouve dingue de voir que les gens ne réalisent pas le stress qu’engendre l’entreprenariat, la quantité de travail qui ne se voit pas (la gestion d’un site Internet, la communication, la préparation des devis, la recherche de clients, les relances pour les factures impayés…) et j’avais envie de partager ce quotidien de manière franche. Ne pas rendre ça trop beau ni trop horrible, je veux simplement partager la réalité de mes projets parce qu’il y a du super et du moins super.

C’est ce type de témoignages que j’ai trouvé dans des livres ou en lisant des biographies qui m’ont motivé car en voyant toute la réalité j’ai eu moins peur. 

  • Comment arrives-tu à te dégager du temps pour tourner et monter des vidéos?

L’organisation c’est le maître-mot. Il faut tout planifier sans arrêt pour tenir les délais. Je suis une accro au travail, quand je ne suis pas en voyage je suis au bureau du lundi au samedi (et souvent le dimanche même si j’essaie de lutter). Je fais des grosses journées mais j’adore ça. Mon rythme est hyper décousu car je vais travailler comme une dingue de 8h à 20h, 7 jours sur 7 pendant 1 ou 2 mois puis partir en voyage 1 mois.

Ma seconde passion est le voyage, je pars souvent parfois à vélo ou je suis donc totalement coupée du monde et je viens juste d’acheter mon van pour reprendre la route comme je le faisais enfant avec mes parents. Je vais donc ré-adapter mon rythme à ce mode de voyage.

J’ai choisi mon van en fonction de ça. Je voulais prendre ma machine à coudre avec moi, avoir beaucoup d’autonomie (électricité) pour travailler même au fin fond de l’Ecosse et je vais donc tourner mes vidéos en voyage, en faisant plus de couture à la main par exemple. Profiter des jours de pluie pour faire les montages que je faisais jusqu’à maintenant dans les aéroports, avion, train, bus… 

  • Est-ce qu’en ouvrant ce compte YouTube, tu t’attendais à des retombées bien spécifiques?

Je pense qu’on rêve tous d’une manière ou d’une autre que ça fonctionne et de savoir que le temps que l’on passe est « utile ». Mais on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. On voit ce qui se fait autour de nous mais comme chaque projet est unique on ne peut qu’être surpris.

Un temps j’espérais pouvoir vivre de ma chaîne et aujourd’hui en plus de savoir que ce n’est pas possible car ça ne paye clairement pas un loyer avec YouTube je me rends aussi compte que je n’aimerai pas ne faire que ça. J’adore le fait d’avoir mes vidéos que je réalise quand j’en ai envie et quand j’ai l’inspiration, d’avoir mes blogs qui restent eux aussi totalement libres et avoir mon entreprise. 

  • Selon toi, aujourd’hui les jeunes entreprises doivent-elles penser à créer du contenu sur YouTube?

Pas forcément. En fait, les réseaux sociaux et YouTube sont puissants mais aussi prenants. Si on ne gère pas du tout un média et principalement YouTube, je ne suis pas sûre que ça soit utile. Ça prend un temps énorme et un budget tout aussi gros.

Si la vidéo est quelque chose qui vous plaît, que vous trouvez un angle qui soit original, utile et adapté à votre entreprise ça peut être un super moyen d’exister. Mais YouTube reste une plateforme de divertissement et être là pour faire sa publicité uniquement risque de ne pas déplacer les foules. Il faut que ça soit un plaisir vu la charge de travail et quand on est une jeune entreprise ça peut être lourd. 

***

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s