Dans un long post de blog, June Sixty-Five se confie sur son manque de confiance en elle

Blogueuse. Repartir du bon pied. Vous vous demandiez peut-être pourquoi Federica du blog June Sixty-Five était moins présente sur son blog et les réseaux sociaux. Un projet qui allait voir enfin le jour? Une fin d’année chargée? Rien de vraiment tout ça (même si l’on sait que son voyage à Marrakech nous réserve de bien belles surprises). La blogueuse montpelliéraine s’est mise en retrait à cause de commentaires négatifs qui l’ont affecté.

« C’est une accumulation de tout qui m’a en quelques sortes complètement démotivée », détaille Federica dans un long article posté le mardi 8 décembre sur son blog. La blogueuse a reçu de nombreuses critiques sur son physique (son nez, sa voix) et sur son travail qui l’ont peu à peu fait douter d’elle.

Tout a commencé à Coachella lors du concert de Beyoncé. June Sixty-Five a partagé plusieurs stories durant le concert où elle était en larmes. Les commentaires malsains ont alors commencé à lui être envoyés. Puis ils ont continué à apparaître sous ses vidéos YouTube et ont terminé par rester ancrés dans la mémoire de la blogueuse. Depuis quelques mois, « je perds de nouveau confiance en moi » avoue Federica. L’influenceuse n’arrive plus à se voir, à s’apprécier alors que son blog lui avait permis de prendre peu à peu confiance en elle.

june-sixty-five

Etre blogueuse, c’est un travail

Si la blogueuse a souhaité mettre les points sur les « i » concernant le flot de critiques qu’elle reçoit, elle a aussi décidé de revenir sur le travail fournit derrière son blog. L’influenceuse est une fan inconditionnelle de mode. Elle a la chance de vivre de sa passion mais parfois Federica oubliait tout simplement de vivre parce qu’elle passait des heures à vouloir créer du contenu susceptible de plaire à sa communauté.

« Il y a un vrai travail dans ce que je fais, il ne s’agit pas juste de se prendre en photo et de faire la belle. Il faut sans cesse être au taquet », rappelle-t-elle. Derrière June Sixty-Five, il y a: les articles à rédiger et à imaginer, les photos à prendre, les vidéos à tourner mais aussi tout l’administratif et la gestion des contrats. Etre blogueur revient à être un réel entrepreneur. Une piqûre de rappel pour montrer qu’il y a un réel travail derrière tout ça.

Federica est aussi revenue sur le monde très superficiel des blogueurs.

En ce début d’année 2019, en écrivant ce long texte, June Sixty-Five a décidé de tout remettre à plat pour tout aller de l’avant et s’épanouir dans son métier.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s