#BalanceTonYoutubeur : le point une semaine après

YouTube. Lundi 5 août en soirée, Squeezie avait craché le morceau: des YouTubeurs abuseraient de leur notoriété pour demander des faveurs sexuelles à leurs plus jeunes abonnées. Le vidéaste ne cite personne mais les premiers noms sont apparus quelques jours après dans la presse.

Une semaine depuis l’annonce de Squeezie, où en est le hashtag #BalanceTonYoutubeur ? Faisons le point ici.

  • Les premiers noms

Si dans un premier temps, Norman a été pointé du doigt par les premiers tweets publiés avec le hashtag #BalanceTonYoutubeur, ce sont d’autres vidéastes que les témoignages accablent.

Le Parisien et Mashable 24 ont été les premiers médias à publier des récits de jeunes filles abusés par des vidéastes. Des noms de YouTubeurs ont ainsi été ouvertement cités comme Wassim Freestyle, Math Podcast ou encore Anthox Colaboy.

  • Les réactions

Enormément de fausses histoires ont envahi la toile après les tweets de Squeezie. Pour recadrer les choses, nombreux sont les vidéastes a s’être exprimés sur les réseaux sociaux. Les YouTubeurs visés ont pour la plupart pris la parole, quant aux autres, comme Cyprien, appellent à ne pas mettre « tout le monde dans le même panier, les rumeurs nuisent, pour la plupart on essaie de faire d’internet un espace sain de création ».

D’autres YouTubeurs ont décidé de prendre le hashtag #BalanceTonYoutubeur plus à la légère. C’est le cas de Tibo InShape et de Jojol qui rappellent avec un tweet que leurs copines sont à la base des abonnées.

  • Les plaintes

A la suite de ces différentes parutions presse, deux YouTubeurs ont décidé de porter l’affaire en justice. Efkan Kurnaz, plus connu sur les réseaux sociaux comme From Human To God, a annoncé sur Twitter se « réserver toute voie de droit utile » contre Le Parisien, dénonçant les paroles qu’il aurait eu envers une jeune abonnée.

Un second YouTubeur a décidé de porter plainte: Anthox Colaboy. Visé par plusieurs témoignages, le vidéaste de 29 ans a décidé de s’éloigner des réseaux sociaux pendant un temps. « Je vais prendre un avocat et porter plainte contre tout ce qui est entrain de se produire, j’ai tout perdu, je n’ai fait du mal à personne physiquement ou psychologiquement », a-t-il écrit sur Twitter.

  • Les autres conséquences

Math Podcast, cité lui aussi dans l’article du Parisien, a quant à lui perdu un emploi pour la rentrée. Le vidéaste devait apparaître dans l’émission Touche Pas à Mon Poste aux côtés de Cyril Hanouna en tant que chroniqueur. Ses essais s’étaient montrés concluant, mais l’animateur a décidé de ne pas continuer avec le YouTubeur.

Par ailleurs, si certains médias ont osé citer des noms après réception de témoignages, d’autres en ont cité en se trompant. M6 a souhaité le 9 août dernier couvrir l’affaire dans son JT du soir. Sans vouloir le faire exprès, la journaliste a utilisé les images de la chaine Taupe10, qui n’a rien à voir dans l’histoire, pour illustrer le sujet appelé les « YouTubeurs abuseurs ». Une situation qui a énormément embarrassé le vidéaste comme il a pu l’expliquer sur Twitter.

Enfin, pour terminer sur une note plus positive, le YouTubeur Adri Geek a décidé de créer l’hashtag opposé à cette affaire: #LoveYoutuber. Le but est de raconter les plus belles rencontres abonnés/vidéastes auxquelles on a participé.

Suis-moi sur Twitter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s