Squeezie dénonce les abus de certains YouTubeurs français contre des mineurs

YouTube. Les langues se délient. Lundi 6 août dans la soirée, Squeezie a lancé une bombe dans un océan de tweets. Le vidéaste a souhaité s’exprimer sur un sujet qui commence peu à peu à être révélé: l’abus de certains YouTubeurs contre des mineurs.

« Les YouTubers (y compris ceux qui crient sur tous les toits qu’ils sont féministes) qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels on vous voit », commence ainsi le YouTubeur. Dans les deux tweets, il ne citera aucun nom. « Je ne vais pas porter d’accusations précipitées mais les concernés ne sont pas forcément ceux auxquels vous pensez », poursuit-il.

Ces deux messages auront suffit pour enflammer la toile dans la soirée. Le #balancetontyoutubeur a même été créé où des milliers de messages sont partagés. Certains n’hésitent pas à dénoncer ouvertement des vidéastes avec des captures d’écran de leurs conversations.

D’autres YouTubeurs ont repartagé le message de Squeezie avec leur propre commentaire. Ainsi Tycia avoue avoit eu affaire à ce genre de comportement avant d’être bloquée sur tous les réseaux sociaux. Gaspard G a aussi félicité Squeezie pour être sorti de son silence avant de rajouter qu’il avait déjà eu vent de ce genre d’histoires mais qu’il n’avait jamais eu de preuves.

 

Récemment, le compte Gossip YouTube qui relaie les histoires que les vidéastes ne veulent pas toujours entendre (le compte affirme que ses informations sont vérifiées) a partagé différentes histoires de ce type.

Pour le moment aucun nom ni aucun fait n’ont été confirmés. Dans le flot de messages partagés sur ce hashtag, nombreuses sont les histoires à être tweetées mais difficile d’en connaître leur véracité.

Une histoire similaire aux Etats-Unis

Il n’y a pas qu’en France que certains YouTubeurs profitent de leurs abonnés mineurs. En 2017, le vidéaste américain Austin Jones âgé de 24 ans et ayant une communauté d’un demi-million d’abonnés, avait été mis en examen pour détention d’images pédopornographiques. Le YouTubeur demandait à certaines de ses abonnés mineures de lui envoyer des vidéos d’elle dénudées.

Il n’est pas le seul à avoir eu de tels comportements. Durte Dom, aussi un YouTubeur américain, a filmé sous la jupe d’une fille lors d’une soirée sans lui demander son accord. Tom Milsom a quant à lui été accusé d’avoir eu des rapports sexuels avec une mineur âgée de 15 ans alors qu’il en avait 21. Cette jeune fille connue du réseau Tumblr explique ne pas avoir été consentante.

La liste peut être allongée. Je vous conseille de lire cet article qui développe des affaires similaires outre-Atlantique.

Suis-moi sur Twitter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s